Le poids des agences d'emploi numériques en France aujourd'hui

Dans un contexte où la vie professionnelle devient de plus en plus numérique, le marché de l'intérim ne fait pas exception. Il subit une profonde transformation. Aujourd'hui, la technologie numérique est devenue un moyen inévitable de gérer les missions temporaires. Cette évolution bouleverse l'ordre établi et met au défi les agences de recrutement traditionnelles avec l'émergence d'une nouvelle catégorie de "pure players" numériques. Vous en saurez plus avec cet article. 

Quelles sont les tendances du marché du recrutement numérique ?

Ces dernières années, des entreprises pleinement actives dans le secteur du numérique ont vu le jour. Auparavant, les agences d’intérim digitale ne représentaient qu'un pourcentage relativement faible du secteur du staffing. Mais la crise des soins de santé a accéléré la croissance de ces pure players dans le secteur du digital staffing. 

Entre 2019 et 2021, la rotation du personnel numérique sera multipliée par huit. En septembre 2021, le groupe Adecco a pris le contrôle de Qapa, une plateforme 100% numérique. 

Selon une enquête de Xerfi, moins de 1 % des entreprises françaises numérisent actuellement l'ensemble de leurs processus d'expédition. Mais près de 10 % prévoient de le faire d'ici quelques années. Le potentiel de croissance est donc important. 

Quels sont les avantages du courrier numérique ? 

Le courrier numérique est attrayant pour un certain nombre de raisons. Tout d'abord, malgré la pénurie de talents sur le marché, les managers et les départements RH recherchent des solutions de recrutement plus flexibles et facilement accessibles. 

Par conséquent, la possibilité d'accéder à davantage de candidats potentiels en quelques clics est une solution attrayante. Et cela, même si le nombre de profils réellement disponibles ne change pas. En outre, de nombreux documents liés au recrutement, tels que les bulletins de salaire, les contrats de travail et les certificats d'affectation, ont été entièrement dématérialisés. 

Cela simplifie le processus de recrutement. Enfin, les entreprises ont reconnu qu'un emplacement physique n'est pas nécessaire pour recruter correctement et efficacement des travailleurs temporaires.

L'âge moyen des travailleurs temporaires d'aujourd'hui est de 34 ans et la majorité d'entre eux sont des natifs du numérique. Par conséquent, cette gestion numérique est très acceptable et même considérée comme un grand gain de temps.